Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laetibidule

Le blog de Laetibidule

Maman complêtement gaga de ses trois loupiots qui savent me rendre chêvre. Avec mon cher et tendre depuis 10 ans.Je ne sort jamais sans mon appareil photo. J'aime les choses simples même si je suis parfois quelqu'un de compliqué !!!Voici quelques brides de notre petite vie et de ce qui se passe dans ma tête, et de ce qui me touche.


L'avenir de l'école !!!

Publié par Laetibidule sur 30 Septembre 2011, 08:07am

Catégories : #Enfants, enfance etc ...

 

Un peu d'actualité qui nous touche toutes en tant que maman, pour ce Vendredi :

 

Plus de 14.000 postes devraient être supprimés dans l'Education nationale à la rentrée 2012, dont 5.700 dans le premier degré. "L'enseignement scolaire contribue substantiellement à l'effort de non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux", a précisé le ministère. Les suppressions porteront sur des postes d'assistants de langues, d'assistants pédagogiques, et d'enseignants en surnombre. En parallèle, le nombre d'élèves par classe devrait quant à lui augmenter dans les écoles et les collèges... Et ce n'est pas tout ! Bercy a également suggéré de diminuer le nombre d'enfants de deux ans scolarisés en maternelle.

 Par ailleurs, Bercy a annoncé la mise en place de dispositifs innovant, comme le renforcement de l'accueil des élèves handicapés et le recrutement progressif de plusieurs milliers d'assistants de scolarisation qualifiés (2.000 recrutements à la rentrée 2011 et 2.300 en 2012), permettant ainsi d'apporter une réponse adaptée à chaque élève.

 

 

Alors pour moi, je ne vois pas d'autres causes à ces restrictions que celle de l'argent, alors je sais bien que l'argent ne pousse pas sur les arbres, mais je me demande si il n'y aurais pas d'autres secteurs sur lesquels on pourrait faire des diminutions de budget comme l'armée et le salaire du président, des députés et des ministres.

A ceux qui me diront "Pourquoi toujours parlé du salaire de nos dirigeants ?", je répondrais : d'accord, ils bossent et tout travail méritent salaire, mais ils ont nombres d'avantages en nature qui facilitent bien la vie, et je pense que c'est aussi à eux de montrer le bon exemple et puis je ne parle pas de les amputer de la moitié de leur salaire", pour plus d'info sur le salaire et les avantages de nos dirigeants, c'est par là sur le journal du net !!!

Et je ne pense pas que l'argent soit plus important que l'école et l'avenir de nos enfants.

 

az 004 

 

Alors dans ma tête ça part dans toutes les directions, alors j'espère que je vais arriver à être assez clairs dans mes propos.

 

Je parlerais d'abord d'un monde que je connais un peu, car j'ai été ATSEM pendant 4 ans, l'école maternelle.

Certains diront surement que l'école maternelle est sans importance et que ce n'est pas si grâve si il y a beaucoup d'enfant dans une même classe. Et bien moi, je dit NON ! L'école maternelle est la première étape vers une série de nombreux apprentissages et je pense que de bonnes années en maternelle aide l'enfant à aimer l'école.

Et comment un enfant peut t'il s'épanouir dans une salle faîte pour accueillir une vingtaine d'élève si il sont plus de 30 ?

Les enfants de cet âge ont besoin de bouger, ce qu'ils ne peuvent faire dans un environnement ou les tables se touchent, ou les chaises gênent le passage. Pour l'avoir vécu c'est dur pour les enfants, et les instits. Les enfants se prennent les jambes dans les pieds et tombent ou se cognent souvent. Cela me fait un peu penser à toutes ces poules d'élevage coincée à plusieurs dans de minuscules cages.

De plus, les enfants de cet âge on besoin de beaucoup d'attention et même si l'instit à de l'aide, il est plus facile de se couper en 25 qu'en 32 !!!

On peut repérer des troubles de l'apprentissage dès la maternelle, mais c'est d'autant plus simple de les repérer et d'aider l'enfant, si le nombre d'élève est raisonnable. Comment un enfant un peu timide, écraser sous le poids du nombre, peut'il s'exprimer et si il ne peut s'exprimer comment repérer les signes de problèmes, comme un défaut de diction qui devrait entrainer une consultation chez un orthophoniste, au biensûre on pourrait s'en rendre compte plus tard, mais plus la prise en charge est précoce et mieux c'est !

Et dans tout cela, je ne parle pas du volume sonore qui fatigue et n'aide pas aux apprentissages.

 

Passons au CP (je vous rassure, je ne ferais pas niveau par niveau) : c'est une classe charnière : l'enfant apprend à lire et à écrire, à compter. Il doit assimiler nombres de bases essentielles pour la suite de ses études. Ils doivent donc avoir un cadre adapter, et l'instit doit pouvoir être présent pour chaque enfant afin de pouvoir s'assurer que tout le monde à compris et appris, ce qui ce relève impossible quand le nombre d'élève est trop important.

 

Et que dire des collégiens et des lycéens qui sont, généralement, peu enclin à suivre assidûment les cours (attention, je ne dit pas qu'ils sont débiles ou autre, juste que pour une grande majorité les études c'est pas la priorité), plus ils sont nombreux plus ils sont difficiles à canaliser et se laisse entraîner par l'effet de groupe.

Il est plus facile d'intéresser une classe de 25 élèves que de 36, de prendre en compte les avancées de chacun et d'aider à combler les lacunes !!!

 

Alors maintenant, il y a des cours de soutiens en plus, assurer par les profs pour les élèves qui en ont le plus besoin, c'est bien mais ça ne ressout pas tout, et ça ne doit pas être une excuse pour entasser 35 à 40 élèves dans une classe !!! 

 

Je parle souvent de classe de 25, car je pense que c'est le max que chaque classe devrait avoir, moins c'est encore mieux, mais bon le Père Noël n'existe pas !!!

 

Et je ne parle que des suppressions de postes et du nombres d'élève par classe car il y a d'autres problèmes !!!

 

L'éducation est sensée faire de nos enfants les adultes de demain (enfin avec notre aide biensûre car tout ne dépend pas de l'école), mais si dès leur plus jeune âge, ils sont entasser avec des profs qui ne peuvent pas humainement leur accorder toute l'attention qu'ils ont besoin ou avec des profs qui n'ont pas toutes les connaissances nécessaires, quel avenir leur réservons nous ? Et quelle estime auront t'ils d'eux ?

 

 

Je vous invite à lire et à signer le manifeste contre le dépouillement de l'école, afin d'avoir une idée sur la situation des profs et de l'école.

 

Je lance aussi un appel à Mme Déjantée, afin de savoir l'avis de Mr Déjanté vu qu'il est prof, mais aussi à tout les profs qui pourrait lire cet articles et si ils ont des liens sur la question à partager qu'ils n'hésitent pas à les donner !!!


 

Bon, je suis un peu désolé car je me trouve confuse et que j'ai du mal à exprimé certaines de mes pensées !!!

Commenter cet article

Magali Evasion 01/10/2011 22:04


Voilà un sujet qui me touche beaucoup.
Sur 3 enfants, 2 sont scolarisés. Nounouch est entré en CE1 cette année, après avoir fait toute sa maternelle à 29-30 élèves par classe, il a fait un CP à 27 ce qui est beaucoup (surtout comme tu
dis pour une classe prévue pour 20, il a fallu rajouter des bureaux et il n'y avait plus de table pour les travaux de groupe). Cette année donc il est en CE1, ils ne sont "que" 26 mais en double
niveau avec une instit dont c'est la première année en tant que titulaire.... Je m'inquiète pour les enfants dont les parents ne suivent pas trop les devoirs... Je fais attention de passer tous les
dimanche du temps à revoir avec lui les exercices dans les cahiers à signer (car il y a toujours des exercices non corrigés !)
Loulou quand à lui est en grande section, ils sont 29 (et ils ne sont pas à l'abris d'avoir des nouveaux en cours d'année), ils ont une ATSEM 2h par jour (car ils la partagent avec les moyens). Il
doit faire du soutien cette année (figurez-vous que l'apprentissage de la lecture doit commencer chez les grands et que ô malheur il ne connait pas l'alphabet ce-qui-est-catastrophique). Il se
retrouve donc à faire du soutien parce que la maitresse ne peut pas passer du temps avec chaque élève. Ca m'énerve à un point ! La maitresse pour réussir à avoir des petits groupes a décidé de
maintenir la sieste chez les grands 2 fois par semaine (par roulement), le tout dans une salle complètement inadaptée et le tout avec la classe des moyens (autant dire que 45 enfants à la sieste
dans une salle où il fait grand jours, ça doit pas trop les reposer !).

Bref, je parle beaucoup mais je suis estomaquée par les choix de nos dirigeants quand à nos enfants. Les programmes sont déments et les redoublements interdits au milieu des cycles (redoublements
autorisés en fin de CE1 ou en fin de CM2, entre les deux : des enfants en situation d'échec qu'on ne peut pas aider).
J'ai signé le manifeste il y a quelques jours...

Merci pour cet article !


Laetibidule 05/10/2011 21:11



Je te comprend, tout cela fait un peu peur !!!


Je ne sais pas comment fait l'instit avec une ATSEM 2h par jour, ne serais-ce que pour la prépa du matériel et l'ATSEM n'ont plus ne doit pas "s'ennuyer" à jongler avec 2 classes), c'est souvent
du sport quand il y a une ATSEM toute la journée alors que 2h ....


Bonne soirée !!!



Le journal de Chrys 30/09/2011 18:57


L'école tout comme la santé, tout comme la Justice!!!!


Laetibidule 05/10/2011 21:07



Tout à fait d'accord !!!


Bonne soirée !!!



Audrey 30/09/2011 15:03


Poussin rentrera à l'école l'an prochain et quand je vois moi aussi ces classes surchargées dès la maternelle, j'ai peur effectivement ! Comment les enfants font-ils pour bien se développer,
s'épanouir et apprendre à l'école, alors qu'ils sont si nombreux ?!
Tu as raison de t'intéresser à cette situation qui ne va pas en s'améliorant, bien au contraire ! Et toute aide est importante !!


Laetibidule 05/10/2011 21:07



Les enfants très automone et très sociable y arrive assez bien; mais pour les timides c'est dur voir très dur !!!


Bonne soirée !!!



Mme Déjantée 30/09/2011 13:55


Merci de ta contribution...Je suis comme toi, inquiète et ébahie devant les décisions qui sont prises aujourd'hui de démantellement du système scolaire...
Quelque soit notre sensibilité politique, je n'arrive pas à trouver de légitimation à ces choix... aucun gouvernement dans l'Histoire n'a jamais fait le choix de saborder son école... Mieux, les
dirigeants qui ont eu le plus fort impact et le plus fort rayonnement dans l'Histoire ont toujours été ceux qui ont compris quelle importance avait la formation des jeunes cerveaux pour l'avenir
d'une société...
Très honnêtement, je pense que les restrictions budgétaires n'ont rien à voir avec les choix du gouvernement... mais, je pense plutôt que ceux-ci voudraient voir marchandiser le secteur scolaire
(concurrence entre les établissements, sélections des élèves, privatisation des recrutements des enseignants)... probablement avec l'idée, à mon avis fausse, que cela pourrait apporter une
élévation générale du niveau...Cela ne peut, raisonnablement qu'aggraver la fracture sociale entre ceux qui pourront payer une instruction décente à leurs enfants et les autres...
Voilà pour ce qui est de mon avis...je suis extrêmement pessimiste sur la situation actuelle...à une bien moindre échelle, tu comprendras peut être aussi pourquoi je tiens tant à notre projet
collectif des Vendredis Intellos, où le travail et la réflexion sont associés à autre chose qu'à la compétition et pression psychologique... et finalement, côté rentabilité, on ne s'en sort pas si
mal à encourager les neurones non???


Laetibidule 05/10/2011 21:06



Oui, je comprend bien pourquoi tu aimes tant ton projet des VI !!!


Marchandiser le secteur scolaire ? Le début de la fin !!!


Bonne soirée !!!


 



abeille 30/09/2011 13:01


Je suis prof dans le primaire et ce que tu dis est une réalité. L'année dernière, j'ai fait des remplacements. J'ai donc vu tout type d'écoles (Des classes maternelles avec 33 gamins, des écoles
qui m'accueillaient comme le messie car en attente de remplaçants depuis des lustres, des enseignants fatigués...) La priorité actuelle c'est l'argent car notre société fonctionne essentiellement
sur l'argent et bien sûr l'école n'est que perte et n'amène aucun bénéfice... Il faut donc continuer chacun de notre côté à montrer cette réalité et un jour je l'espère des choses seront faites
pour une école bienveillante pour nos enfants.


Laetibidule 05/10/2011 21:04



Merci pour ton témoignage !!!


Bonne soirée !!!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents